Identification

Support de mat

Nous sommes tous confronté à la problématique de faire reposer le mât en répartissant le poids sur toute la longueur du bateau durant l'hiver ou pour le transport.
Je vous propose de concevoir vous même un support de mât répondant à cette problématique mais répondant aussi au besoin de pouvoir ouvrir le roof sans avoir à déplacer le mat ou encore d'avoir suffisamment d'angle pour mâter sans efforts. Le tout, avec peu d'éléments et pour pas cher. En tant de crise ça compte 
 
 
 
 







 
 
 
 
 

Les matériaux

Le matériel

  •  1 tige fileté (acier zingué) long. 1 mètre diam. 10mm
  • 6 vis papillons diam. 10mm
  • 8 rondelles (acier zingué) diam. 10mm
  • 2 planches sapin (long. 2m x 10cm x ep.2,5cm)
  • 1 "poteau" rectangulaire en sapin (long. 1m X 7cm de coté)
  • 2 gonds à visser (grande surface bricolage)
  • 1 morceau de tuyaux d'arrosage
  • 1 morceau du tube alu diam. interne 12mm
  •  Perceuse
  • 1 mèche à métaux (diam. 3 ou 4 )
  • 1 mèche à bois (diam. 12)
  • 1 scie à métaux
On à généralement le matériel sous la mains. Pour les matériaux, la partie bois peu être de la récup. ce qui diminuera le coût de conception.
 

Etape 1 : Prise de côtes

Afin que la pièce principale du support de mat, une fois finalisée, repose correctement au niveau des ferrures du support de safran il est important de relever l'écart qu'll y a entre les deux. Cet écart sera à reporter sur le 'poteau' en sapin.
 
A cet endroit, vous devrez visser les gonds ! afin d'obtenir ceci :

Les gonds

{xtypo_tips}Les gonds 'vissables' permettent l'avantage de donner de l'angle (ou d'en enlever) dans l'axe verticale, en les vissants plus ou moins dans la pièce de bois.{/xtypo_tips}

 

Etape 2 : Percer les planches

La section du "poteau" en sapin n'étant pas suffisamment large pour recevoir le mat (si on plaque les 2 planches contre le poteau) il est nécessaire d'ajouter des cales qui vont permettre d'augmenter la largeur entre ces 2 planches.

Les cales permettant d'augmenter l'écart

Ne percez pas autant de trous sur votre poteau mais juste ceux nécessaire (le miens est une récup d'un ancien lit, tout comme les 2 planches )

Percer à des hauteures différentes les planches (à niveau égal) avec la mèche bois de 12. Ces trous permettront de régler la hauteure à laquelle le mât reposera (en ne déplaçant que la tige fileté munie du rouleau).

Les positions de reglages du mat (de 1 à 4)

Les repères marqués de 1 à 4 définissent les différents réglages en hauteurs possible.

 

Il est important de penser à sécuriser le support de mat pour le transport. Pensez ce qu'il se passerait au passage d'un nid de poule inattendu . Pour cela, il vous faudra percer le gond (du bat pour un Edel 4) afin de pouvoir loger une goupille évitant au support de se soulever et d’être délogé des ferrures.

Percage du gond percage du gond 2 le gond finalisé


Le support de mat une fois finalisé

Position de transport ou stockage Position mâtage
En mode : Transport ou stockage  En mode : matage

 

Les réglages se font à l'aide des tiges filetés vis papillon et rondelles.

Tige fileté

 

Pour que le mât puisse reposer sur ce support, j'ai utilisé le reste de la tige fileté. Toutefois, il est nécessaire que cette partie de support soit mobile autour de son axe (en version luxe vous poserez un diabolo de remorque, en adaptant la largeure du support).

La partie supportant le mat

Cette pièce est constituée d'un reste de la tige filetée, 2 vis papillons, 4 rondelles (1 de chaque coté des planches) et d'un morceau de tube alu.

 

Le support du mat

En gros plan, on peu apercevoir le morceau de tube alu (sous le tuyaux pvc).

 

Le tube alu va éviter que la tige filetée cisaille le tuyaux pvc lorsque vous ferez reculer le mat vers l'arrière alors que celui-ci repose dessus.

    

Pour ce qui concerne le poids, ce support pèse moins lourd que le safran (en tenant compte du poids en moins que représente la partie immergée) donc pas de craintes à avoir.

Le support est bien entendu modifiable et perfectible mais en l'état il correspond à mes critères :

  • Facile et rapide à faire,
  • pas cher,
  • modulable,
  • rapide à mettre en place,
  • permettre l'ouverture du roof sans avoir à déplacer le mât.

 

Cette idée repose à l'origine sur le support de mât que j'ai observé dans le très bel article d'Aralalda concerant le matage en solitaire . (Voir l'aritlce : Comment mâter et démâter seul son voilier) Comme quoi il est important de partager toute expérience

Maintenant que le support est conçu le voici mis en condition :

Le support de mat

 

matage

Remarque :

Ce test de matage à été réalisé, non pas pour mâter mais pour tester le treuil ! Ceci explique aussi pourquoi je n'ai pas utilisé la drisse de Spi qui aurait réduit la contrainte engendrée au pied de mât. Les drisses et écoutes étant remisées à l'abri pour l'hivers, j'ai utilisé ce que j'avais sous la mains pour fixer le mat au tangon.

En situation de matage ce bout ne sera pas utilisé ! Il sera remplacé par la drisse de spi qui partira de la tête de mât jusqu'au tangon.

L'angle du pied de mat

L'angle du mat est tout juste pour ne pas abîmer le roof .

Et pour finir voici le matage final réalisé avec le support de mat et un mini treuil électrique. Le matage en solitaire c'est possible ! Même sans ce treuille bien pratique, vous avez toujours la possibilité de mater manuellement en utilisant ce principe : Comment mater et démâter seul son voilier, en toute sécurité

Seuls les adhérent(e)s d'EDELVOILIER VOILIERS-PASSION sont autorisés à laisser des commentaires.

Commentaires  

#1 topar stivell 18-01-2015 12:20
une combine génial dont je vais m'inspirer. merci

Retrouvez tous les articles à lire par thématique en cliquant sur les mots clés figurant en haut de la page Accueil (sous le menu)

Go to top

Corse Plage Santa Julia fe4a6